- Colère, déception, tristesse : 

Où j'ai vraiment un sérieux problème où je ne comprend plus rien. 

A une époque pas si lointaine, j'arrivais à communiquer avec les gens, dans le cas contraire, une petite Gribouille, ou un article et op  j'étais plus alaise et j'arrivais à débuter une discutions... Mais si tu as un mur devant toi, ça deviens plus compliquer et pour débloquer une situation que  je trouve franchement ridicule là  je ne sais plus comment m'y prendre.

***

Techniques :

1 - Je laisse faire, je vois bien qu'il n'est pas alaise, j'envoie des "signes", je veux surtout pas le brusquer, il va bien me dire un truc : ÇA NE MARCHE PAS 

2 - Je ne lui laisse pas le choix après une BONNE soirée, prise de la veste discrètement, op de nouveau sur le fauteuil, non non tu vas pas partir comme ça, une petite discutions s'impose  : ÇA NE MARCHE PAS... enfin presque, 10 minutes de conversation,  que j'ai provoqué... whaou exploit... je tiens le bon bout peut être. en tout cas j'ai mis les deux pieds dedans, mais vu le résultat...  Ok on couche plus alors ? (snif)  Et je devinais ça comment moi ?? si  - TU DIS RIEN -  Rhoooo mais je comprend rien ... 

Je ne sais vraiment plus (expression toute faite : )  sur quel pied danser, les signes oui eux ils me disaient qu'il était mignon, gentils, que je pouvais avoir confiance, que franchement j'étais sur le point de m'en faire SUPER POTE,  un confident, que c'était une bonne personne, j'y croyais vraiment, j'ai perdu mon sixième sens BORDEL !! Merde mais quelle idiote. J'ai pas pu me tromper à ce point là.  Rhoooo mais je comprend rien ... 

J'aurai tellement eu envie d'en rigoler avec lui, de partager ma chute de son lit, du chat (qui miaule) qui c'est foutu de moi, de ma coupure après ma vaisselle de vendredi soir, (je vais vous raconter) qu'il soit mon ami simplement...   C'EST NUL,  j'ai peur, je suis déçue, je suis en colère (peut être plus contre moi), je me sens bête,  je suis triste... vraiment triste.

- Comment déstabiliser Bulle en 10 leçons 

***

Bref, je vous raconte ma blessure de guerre : 

20160625_015420

Après le départ du chat (c'est encore le chat, parce que il me fait craquer ce con) je pleure au téléphone avec l'homme brun, (dur dur dur) et je décide de faire la vaisselle, aucune envie de la voir le lendemain matin, ça m'aurai vraiment déprimé...  et je le suis pas, NON NON NON je veux pas finir en boule sur mon canapé....  
Allez je m'y met, une assiette, deux assiettes, trois assiettes, attention les verres à vins (merci Laurette)  phase délicate, et de un, et de deux..... BAM explosion au sol, je suis pied nue, je bouge plus...  et là le sang....
coule de ma jambe, aie aie aie... Opération, pince à épiler... pansement compressif, bétadine... et on recommence, j'en fou partout, il est 2h30 du mat... je pleure,  j'en ai ras le cul d'être aussi CON... et je rigole, tain j'ai qu'une envie c'est d'appeller le chat à l'aide, Ah oui mais  non on peut pas ce raconter nos problèmes (colère quand tu nous tient). 

Bon... je vais me coucher... réveil deux heures plus tard en sueur, la raclette à eu raison de moi, j'ai mal à la jambe....

Et je fini en boule sur mon canapé, avec des cafés et des clopes.. jusqu'à 11h...  et je suis allée bosser.  

***

-  AU BOULOT Bulle,... la journée va être longue, compliqué, tu va être en colère, mais ça devrait passer...  et rappel toi, tu as une capacité à faire comme si de rien n'était... COMME LUI ! Prends sur toi, ravale ta fierté... t'inquiète un jour ça va péter ! 

 

28 juin 2016